Pneumonie atypique: un médecin infecté

Société

N. D.

Publié le

Pneumonie atypique: un médecin infecté
© EPA
Il avait côtoyé des malades à l'hôpital français de Hanoï

TOURCOING Un patient, victime d'une pneumonie atypique, est actuellement hospitalisé à Tourcoing. Il s'agit d'un cardiologue âgé de 65 ans en provenance de l'hôpital français de Hanoï au Vietnam, où sévit une épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SARS). Il a été admis à l'hôpital Dron depuis dimanche, où il se trouve actuellement dans un état stable. Il s'agit du premier cas avéré en France, depuis le début de l'épidémie. «Sur place, il a été exposé à une grosse dose pathogène de virus. Le 15 mars, il a été mis sous antigrippal et a continué ses activités», a expliqué ce mardi matin le professeur Yves Mouton, chef du service des maladies infectieuses.

Ce dernier a encore précisé que le cardiologue lui avait téléphoné le 13 mars dernier, pour dire qu'il souhaitait rentrer en France afin d'effectuer un bilan de santé, mais que son départ avait été retardé pour lui permettre de recueillir les cendres d'un ami médecin, également touché par le SARS, décédé sur place. Ce cardiologue, originaire du Nord, a donc immédiatement été hospitalisé.

«Le risque de contamination est bien contenu. Le patient est sous sédatifs, intubé, il dort depuis lundi midi. Nous espérons pouvoir l'interroger quand il se réveillera!», a encore ajouté le professeur Benoît Guéry, chef du service de réanimation du centre hospitalier de Tourcoing.

Toutes les mesures de précaution ont bien entendu été prises, afin de permettre au reste de l'hôpital de continuer à fonctionner normalement. Le cardiologue souffrant du SARS a donc été transféré ce lundi matin du service des maladies infectieuses au service réanimation. Il se trouve dans un double sas d'isolement et le personnel qui s'affaire autour de lui est protégé par plusieurs couches de vêtements.

En France, la direction générale de la santé cherche à localiser tous les passagers qui ont emprunté le même vol que ce médecin, car ceux-ci pourraient être potentiellement contaminés. Le chauffeur de taxi, qui a conduit le malade de Roissy jusqu'à Lille, est aussi toujours recherché!

© La Dernière Heure 2003

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info