Société Les centres naturistes ouvraient leurs portes au grand public hier. Visite guidée du camping Soynature avec Dieudonné Courtois.

Le camping naturiste Soynature, près de Soy, dans la commune d’Erezée, a, comme d’autres associations de naturisme, ouvert ses portes dimanche. Roger, le président de l’ASBL, et Patricia, la secrétaire, dans le plus simple appareil, accueillaient les visiteurs. Pas d’obligation, bien sûr, de laisser ses vêtements à l’entrée pour pénétrer dans ce domaine clôturé de 1,5 ha.

"Tous les ans, nous proposons un accès gratuit pendant une journée pour faire connaître nos activités", a expliqué le président de Soynature. "Cette année, l’objectif de la fédération n’est pas juste d’atteindre les 7.600 membres mais aussi les 40.000 Belges qui se rendent à l’étranger pour pratiquer le naturisme et qui ne sont pas encore adhérents."

En matinée, le soleil était de la partie et quelques visiteurs ont franchi le portail, équipé de caméras de surveillance. Parmi eux, Dieudonné Courtois, 77 ans, d’Esneux. Sans complexes, le septuagénaire s’est déshabillé pour se joindre aux naturistes réunis près du barbecue.

"Je pratique le naturisme depuis une quinzaine d’années au camping de Grande Cosse, en bord de mer, dans le Languedoc Roussillon et, de temps en temps, au sauna de Valkenburg aux Pays-Bas" , a-t-il confié. "J’ai eu envie de voir comment cela se passait à l’intérieur des terres."

Dieudonné Courtois a été surpris par la configuration des lieux. "Je pensais que c’était plus petit. Je ne savais pas qu’il y avait autant d’emplacements et une infrastructure bien équipée avec piscine. Cet été, si le temps le permet, je viendrai camper ici quelques jours." Cette journée portes ouvertes était également l’occasion pour les campeurs d’inviter leur famille textile. Ainsi, Patrick et son épouse, originaires de Courtrai, ont accueilli leurs fils et belle-fille. "Nous sommes contents de voir l’endroit où ils se sentent proches de la nature", a indiqué Virginie, la belle fille de Patrick. "Sans vêtements, les gens sont sur un pied d’égalité. Ils se respectent et se font confiance."