Pourquoi la musique triste nous passionne-t-elle autant? Des scientifiques de l'université de Tokyo se sont penchés sur la question. Le New York Times a récemment repris les conclusions de leurs études ( lien).

Pour mieux cerner le problème, les chercheurs ont demandé à un groupe d'auditeur de s'immerger dans trois œuvres musicales: "La Séparation" de Glinka, "Sur Mer" de Felix Blumenfeld et l'"Allegro de Concierto" de Granados. Le point commun de ces trois pièces: elles sont toutes dans une tonalité mineure et sont donc cataloguées, contrairement aux mélodies en mode majeures, comme des "morceaux tristes".

A chaque fois, les auditeurs devaient répondre à deux questions: "Comment vous êtes-vous sentis à l'écoute de cette musique?" et  "Comment une personne normale se sentirait à l'écoute de cette musique?" Objectif: établir la différence entre l'émotion ressentie (ce qu'un auditeur ressent) et l'émotion perçue (d'après l'auditeur, qu'est-ce que le morceau tente de transmettre).

Résultat: à l'écoute de musiques tristes, les cobayes ont ressenti une émotion qualifiée par les chercheurs de "romantique". Une sensation qu'ils expriment avec des termes tels que "fascinated" ou "in love". Bref, la musique triste serait agréable à l'oreille! C'est tout juste si elle ne nous ferait pas du bien...

Ou alors une question d'hormones...

Autre explication, que l'on doit à un chercheur américain, David Huron: les personnes qui écoutent volontiers de la musique triste ont un taux plus élevé de prolactine dans le sang. Cette hormone, développé en grande quantité quand on éprouve du chagrin, permettrait de se sentir mieux. 

"Quand vous traversez une période de deuil, comme la mort de votre chien, vous recevez un afflux de prolactine qui vous aide à gérer ce deuil. La prolactine est un peu comme Mère-Nature qui vous prend dans ses bras, vous console, et dit 'Voilà, voilà, c'est fini'", écrivait David Huron en 2009 dans le San Francisco Classical Voice (lien).

Et Stromae dans tout ça?

Alors, vous vous sentez un petit peu "down"? Oh, vous reprendrez bien un peu des accents tragiques du dernier tube de Stromae (via la vidéo de "Papaoutai" ci-dessous)? Avec une bonne dose de Si bémol mineur (la tonalité du morceau), à en croire les explications ci-dessus, vous verrez, ça ira mieux après... 

Théoriquement, si on se concentre sur cette seule explication scientifique et qu'on laisse de côté toutes les considérations socio-culturelles, ça devrait marcher aussi avec "Formidable" (Mi mineur) et "Alors on danse" (Do dièse mineur).

Et si vous faites partie des détracteurs de Stromae (ce qui est strictement votre droit!), là, la science n'a aucune explication rationnelle (en tout cas pour le moment...).