Ces derniers mois, la conquête spatiale a pris une nouvelle tournure avec des vols médiatisés qui ont fait couler beaucoup d’encre. Fini les voyages avec des cosmonautes surentraînés et voyageant avec un but uniquement scientifique, ce sont maintenant des milliardaires qui réalisent leurs rêves. Alors simple caprice ultrapolluant ou réel but scientifique derrière les paillettes ? Elon Musk finance en tout cas ce projet pour "démocratiser les voyages vers l’espace". Difficile pour l’heure d’y répondre, mais on peut y voir plus clair en analysant le profil des quatre personnes envoyées ce mercredi au-dessus de nos têtes pour un voyage qui se terminera ce samedi.

Jared Isaacman

Américain, comme ces trois autres compagnons, fait office de commandant et est à l’origine du projet. Il s’agit d’un milliardaire de 38 ans, PDG de l’entreprise Shift4 Payments, qui propose un service de traitement des transactions par carte bancaire. Une entreprise qu’il a créée quand il avait 16 ans, depuis le sous-sol de la maison familiale. Passionné de pilotage d’avions, il détient le record du tour du monde en jet.

Sian Proctor

Cette géologue est une ancienne candidate cosmonaute à la Nasa. Elle arrive donc à ses fins à 51 ans et devient la quatrième femme Afro-Américaine à se rendre dans l’espace. Sian Proctor a exercé le métier de professeure de sciences de la Terre durant 20 ans. Sur son CV, on retrouve une expérience menée à Hawaï, qui consistait à simuler la vie sur Mars. Une des nombreuses choses qui lui a permis d’être repérée par Jared Isaacman pour participer à ce vol.

Hayley Arceneaux

Il s’agit de la cadette de ce vol, puisqu’elle a seulement 29 ans ! Présentée comme représentant un message d’espoir, elle est en fait une survivante d’un cancer alors qu’elle était enfant. Elle est depuis lors devenue médecin et tient ce rôle durant cette mission spaciale. C’est la personne la plus jeune de l’histoire à se rendre dans l’espace.

Chris Sembroski

Que serait une grande opération américaine sans un vétéran de l’armée de l’Oncle Sam ? Chris Sembroski, 42 ans, a combattu dans l’armée de l’air avant de devenir un spécialiste et ingénieur en données spatiales. Il a été sélectionné après avoir fait une donation dans le cadre de la levée de fonds pour l’hôpital Saint Jude, organisée par Jared Isaacman. Son rôle sera notamment d’aider à la gestion de la cargaison à bord, et des communications avec la Terre. Son siège représente la générosité, alors que Sian Proctor représente la prospérité, et Hayley Arceneaux l’espoir. Trois grandes qualités pour réussir une mission, aux yeux de Jared Isaacman.

Voilà donc pour l’équipe, qui a au moins le mérite de ne pas être là simplement pour regarder les étoiles de plus près. Car il y a tout de même un but scientifique à cette aventure. Si aucun des membres d’équipage n’a un rôle à jouer pour piloter l’engin spatial, sauf en cas de problème, les touristes spatiaux ont réalisé plusieurs expériences médicales en vue d’améliorer les futurs vols dans l’espace. Des données biomédicales et des échantillons biologiques sont ainsi collectés auprès des membres de l’équipage avant, pendant et après le vol.