Afin de pouvoir mesurer les conséquences de la crise et le respect des mesures imposées, Sciensano organise une série d'enquêtes en ligne à intervalle régulier. La première enquête de santé COVID-19 a été initiée trois semaines après l'introduction des mesures de restriction, soit le 2 avril 2020. Les résultats préliminaires de la sixième enquête de ce type sont sortis ce mardi 13 avril 2021. 20.140 Belges âgés de 18 ans et plus y ont participé sur la période s'étendant du 18 au 25 mars 2021. Les rassemblements étaient alors autorisés pour un maximum de 10 personnes à l'extérieur, contre quatre actuellement.

Respect des mesures

Selon les résultats de cette enquête, le taux de personnes disant ne pas respecter les mesures d’hygiène et de maintien des distances physiques est plus élevé qu’en avril et décembre 2020, mais comparable à celui de septembre 2020. La mesure la moins respectée est celle qui limite les contacts rapprochés à une seule personne. La mesure la plus respectée est l'interdiction des voyages non essentiels.

© Sciensano

41% des personnes interrogées disent ainsi ne pas respecter la distance physique (comme en septembre 2020) et 25% disent ne pas respecter les mesures d’hygiène (contre 20% en décembre 2020 et 23% en septembre 2020). Ces personnes indiquent comme principale raison, pour 67% d’entre eux, le fait qu’elles "restent prudentes" alors que 49% estiment que les mesures sont "trop strictes".

Intention vaccinale

Les personnes interrogées se sont également positionnées par rapport à la vaccination. Ainsi, 83% des personnes non-vaccinées et interrogées par Sciensano indiquent qu’elles souhaitent se faire vacciner mais n’ont pas encore reçu d’invitation pour le faire. 2% disent avoir reçu une invitation et vouloir se faire vacciner. 0,6% des personnes interrogées ont déclaré ne pas pouvoir se faire vacciner pour des raisons médicales.

Le sondage montre encore que 9% de la population interrogée hésite encore à se faire vacciner contre le Covid-19 alors que 6% indique ne pas vouloir se faire vacciner.

Santé mentale

L'enquête se penche également sur la santé mentale des Belges. Parmi les participants, 34% disent souffrir d’anxiété et 38% de dépression. Une personne sur quatre (26%) déclare même avoir eu des pensées suicidaires et 12,5% ont rapporté avoir pensé au suicide au cours des trois mois précédant l’enquête. D’après Sciensano, les jeunes adultes (18-29 ans) sont plus enclins à souffrir de problèmes psychologiques.