Le secrétariat social Partena Professional appelle jeudi les supporters qui souhaiteraient tout de même visionner des rencontres durant les heures de bureau à faire preuve de bon sens. Selon Partena Professional, deux cas de figure sont à envisager. Le premier concerne le télétravailleur. Bien qu'il n'existe aucune interdiction formelle concernant le visionnage d'un match durant les heures de travail, cela ne doit en aucun cas avoir un impact sur la gestion des tâches quotidiennes liée à la fonction de l'employé et celui-ci doit rester joignable et disponible durant les heures prestées.

Le second scénario concerne les travailleurs qui, pour une raison ou une autre, sont obligés de se rendre au bureau. Dans ce cas, la souplesse généralement accordée aux télétravailleurs ne s'applique pas et le visionnage d'un match est, en principe, interdit.

La différence de traitement entre les deux peut s'expliquer par plusieurs choses. "Elle est liée notamment à l'autonomie qui est laissée au télétravailleur et à la difficulté, pour l'employeur, d'effectuer des contrôles. Ne perdons pas de vue, non plus, le fait qu'en cas de télétravail, le travailleur utilise, en général, son propre équipement pour regarder un match de football, que ce soit sa connexion internet ou sa télévision. Par contre, lorsqu'un travailleur travaille dans les locaux de l'entreprise, il va vraisemblablement utiliser l'équipement mis à sa disposition par son employeur pour visionner le match, comme la connexion internet de l'entreprise. Cela peut être risqué car il utiliserait alors un accès professionnel à des fins privées", explique Catherine Mairy, experte légale chez Partena Professional.

En ce qui concerne le port éventuel d'un maillot de football durant le travail, tout dépend de l'employeur. Dans la loi, les prescriptions vestimentaires sont liées à la sécurité ou à l'hygiène. Cependant, chaque employeur est libre d'édicter un code vestimentaire dans son règlement de travail qui devra être respecté par ses employés. Encore une fois, bien qu'un contrôle des télétravailleurs soit impossible, il est nécessaire, selon Partena Professional, que ces derniers respectent le code d'habillement lors de réunion vidéo par exemple.

Il peut malgré tout être envisageable de trouver un arrangement concernant une adaptation des horaires avec l'employeur. Partena Professional rappelle toutefois que ce genre d'arrangement doit concerner tous les travailleurs qui en feraient la demande afin d'éviter toute discrimination