Société Connaître ses capacités du côté de l’employé ; écouter l’humain côté entreprise : la clé d’un retour réussi.

Retourner au travail après un cancer est une source de stress pour l’employé mais aussi pour l’employeur. "Dans l’entreprise, on parle davantage de compétences techniques mais on est moins à l’aise avec les compétences humaines. Or, c’est principalement là qu’est la clé", explique Magali Mertens, directrice de la jeune ASBL Travail et Cancer qui a participé cette semaine au Pink Monday. Un congrès organisé par Pink Ribbon, le premier du genre, visant à faire le point sur les meilleures pratiques en matière de réintégration au travail après une absence de longue durée due à la maladie (en l’occurrence, le cancer).

(...)