Le prochain déconfinement se fera de manière plus réfléchie selon Pedro Facon. " Après la première vague, on a relâché trop rapidement alors que toutes les conditions n’étaient pas remplies", explique le commissaire Covid-19 à nos confrères de SudInfo. Avant d'envisager un relâchement des mesures restrictives mises en place pour endiguer la pandémie, il faudra avant toute chose que les chiffres des nouvelles contaminations baissent significativement. Le déconfinement se fera ensuite secteur par secteur de manière progressive. " Il va falloir décrire quels secteurs pourront assouplir leurs règles en premier. Fin novembre, certaines discussions seront sur la table notamment la réouverture des magasins non-essentiels. "

Pour ce qui est des fêtes de fin d’année, les célébrer en famille ou entre amis semble compromis pour Pedro Facon. "Pour ce qui est de l’aspect social, on espère tous une situation où l’on pourrait peut-être quand même se réunir en petite famille. Il est trop tôt pour donner les modalités. Certaines choses pourraient être possibles avec sa famille proche mais les soirées de Noël, les repas, les soirées de nouvel an, les réunions de famille en janvier… Tout ça, et de manière combinée, c’est impossible. C’est juste parfait pour la circulation du virus", se désole le commissaire.