On ne parle pas pour l'instant d'interdiction du médicament en Belgique

BRUXELLES La décision de l'Administration américaine de contrôle des produits pharmaceutiques d'interdire l'utilisation du phénylpropanolamine, en raison des risques de congestion cérébrale qu'il fait courir, suscite bien des interrogations. En effet, ce produit entre dans la composition de médicaments contre le rhume et la toux, dont plusieurs sont vendus en Belgique. Le plus connu est le Sinutab, mais d'autres sont aussi concernés: Nasapert, Denoral ou Ornade.

Alors, y a-t-il des raisons de s'inquiéter? Chez Warner Lambert, le laboratoire qui fabrique le Sinutab, on garde la tête froide. `Il faut savoir que cette décision se base sur une étude commandée par une association de consommateurs´, explique Léo Vervoort, pharmacien chez Warner Lambert. `Or, le seul cas où un lien avec les hémorragies a pu être établi est celui où le phénylpropanolamine entre dans la composition de coupe-faim. Et dans ce cas, les doses utilisées sont beaucoup plus fortes´

Il n'y aurait donc pas de raison de paniquer. `Depuis 30 ans que le Sinutab est sur le marché, on n'a jamais eu un seul cas d'hémorragie ou toute autre forme de complication.´ Même son de cloche du côté du ministère de la Santé publique. `Il n'y a pas de raison d'alarmer les gens´, confirme M. Gosselinckx, conseiller de Magda Aelvoet. `On ne parle ici que d'une seule étude et qui n'établit un lien que pour les coupe-faim, qui ne sont pas vendus en Belgique. Chez nous, le phénylpropanolamine ne se trouve que dans des produits pour le nez qui coule et qu'on n'utilise jamais très longtemps. Il faut relativiser les nouvelles qui viennent d'Amérique.´

Néanmoins, le problème sera soumis vendredi à la commission des médicaments pour examen. `Mais si une décision doit être reprise, ce sera après avoir interrogé nos collègues européens.´ Enfin, du côté des laboratoires, il est clair qu'une interdiction du phénylpropanolamine aux Etats-Unis entraînerait de toute façon une modification de la formule des médicaments concernés.