Société

La 3e journée nationale et la première journée européenne de l’obésité ont lieu ce samedi 22 mai

BRUXELLES Les chiffres concernant le surpoids et l’obésité font froid dans le dos. En effet, 47 % des Belges présentent une surcharge pondérale. Plus d’un Belge sur dix (14 %) est obèse.

Si ce chiffre est élevé, il ne cesse pourtant pas d’augmenter au fil du temps… En dix ans, le nombre de personnes obèses a augmenté de 27 % chez nous. Le nombre de jeunes en surpoids a, quant à lui, enregistré une hausse de 20 % ! Dès lors, il est temps de lutter contre la surcharge pondérale.

Pour ce faire, et pour la troisième année consécutive, Jean-Paul Allonsius et son association de patients obèses, Bold, sont derrière la troisième Journée nationale contre l’obésité. Celle-ci aura lieu ce samedi 22 mai.

L’objectif ? Promouvoir une meilleure santé (traiter l’obésité permet de traiter le diabète et les maladies cardiovasculaires) et favoriser une perte de poids durable.

Jean-Paul Allonsius explique : “Perdre 5 à 10 % de son poids sur un an réduit les risques de maladies cardiovasculaires et liées telles que le cancer.

Pour une personne de 100 kg, perdre 10 % équivaut à perdre 10 kg, donc moins d’un kilo par mois sur un an ! Ce n’est pas beaucoup. Si je reprends les dires de certains professionnels de la santé, chaque kilo perdu correspond à trois ans de vie supplémentaires ! 10 % sur un an, ça permet aussi de retirer 30 % de graisse abdominale !”

De plus, Bold tente de souligner qu’il reste encore beaucoup à faire en Belgique pour freiner cette épidémie.

Cette année, deux grandes nouveautés se greffent à la journée : “Ce sera la première journée européenne de l’obésité. Nous avons aussi signé une déclaration commune avec des politiciens, des professionnels de la santé et Bold qui sera présentée au nouveau gouvernement !”



© La Dernière Heure 2010