Des courbatures, une grosse fatigue, un ventre qui fête encore le feu d'artifice et une tête bien trop lourde ? Pas de doute, vous êtes en gueule de bois. Mais attention, tous les remèdes ne fonctionnent pas.

D'abord, désolé de casser le mythe, mais le remède-miracle-de-grand-mère-que-personne-ne-connait-sauf-vous n'existe pas. Vous pouvez essayer de vous en convaincre, mais ça ne vous remettra sur pied dans la demi-heure. En revanche, certaines substances totalement licites vous permettront d'avoir quand même quelques heures de productivité en fin de journée.

Encore de l'alcool ?

Indice : non. Malgré l'adage "traiter le mal par le mal", un apéro digestif (le seizième depuis hier soir) ne vous aidera pas. Cela masquera pour un temps les symptômes mais cela reviendra à repousser le problème à plus tard. Après tout, si vous êtes procrastinateurs pourquoi pas...

Du café ?

"Le bon coup de fouet" ? Mauvaise idée. Le café contient de la caféine, ce n'est pas un scoop. Et cette caféine a un effet diurétique, autrement dit, elle augmente votre volume d'urine et donc vous déshydrate, ce que l'alcool a déjà fait toute la nuit. Or, c'est l'inverse que vous devez faire: vous réhydrater. Autre effet de la caféine, cela augmentera votre rythme cardiaque alors que l'alcool l'a ralenti la veille. Des changements de rythme peu conseillés...

Du thé ?

Pas mieux, mon général. La théine que contient le thé est simplement un autre nom pour dire "caféine". Ce n'est donc pas plus efficace. En revanche, la tisane ne contient pas de théine et, comme on le verra avec l'eau, ses propriétés déshydratantes pourront vous aider.

Manger ?

Oui, oui et encore oui ! Pour rentrer dans les détails en essayant de ne pas vous faire vomir, l'alcool va se mélanger à de la nourriture dans votre estomac ce qui permettra de ralentir le passage de l'alcool dans votre sang et donc de réduire votre état d'ébriété. C'est d'ailleurs pour cela qu'à jeun, on est saoul plus vite.

Manger gras, trop salé ou acide ? Moins bonne idée... Votre foie et votre estomac ont déjà assez donné. Et puis, avec ce que vous avez stocké ces derniers jours, sans vouloir être méchant, vous avez déjà mangé assez sucré et gras comme cela. Évitez aussi les aliments acides tels que les pamplemousses et les oranges. Préférez peut-être un bon bouillon pour lequel votre estomac vous remerciera toute la journée.

De l'eau ?

Encore oui ! À défaut d'être original, c'est vraiment la bonne pioche. En revanche, n'attendez pas d'elle qu'elle vous remette sur pied en 5 minutes. On vous l'a dit, cela n'existe pas. Pour combattre la déshydratation, l'eau est l'élément le plus efficace et le plus naturel. D'ailleurs, conseil pour la prochaine fois, essayer de boire un litre d'eau avant d'aller dormir, c'est ce qui s'approche le plus du remède miracle (solution approuvée par votre serviteur).

Des médicaments ?

D'une manière générale, alcool et médicaments font mauvais ménage. Certains médicaments augmentent les effets de l'alcool. En ce qui concerne le paracétamol, si vraiment vous êtes d'humour à assommer une mouche au bazooka, vous pouvez sortir le cachet. Mais l'excès peut être très dangereux car cela peut devenir toxique pour votre foie qui n'est déjà pas au top de sa forme.

On résume. Pour vous en sortir à moyen-terme, il vous faudra d'abord de l'eau, ensuite de l'eau, puis enfin de l'eau. Ensuite, forcez vous à manger mais sans que cela ne soit ni trop gras ni trop salé.

Allez, force et courage.