La ministre, les gendarmes et les policiers promettent davantage de contrôles anti-alcool

BRUXELLES Il y avait eu 70.000 automobilistes contrôlés lors de la dernière campagne Bob. On promet un chiffre plus élevé cette année. Vous voilà prévenus. Si vous faites la fête (et ça commence dès cette Saint-Eloi), trouvez-vous un Bob qui conduit sans boire, au risque de vous payer un poteau ou une sérieuse amende (voir le tableau dans la DH de ce vendredi pour tous les détails).
La campagne Bob a été lancée hier par la ministre des Transports et de la Mobilité, Isabelle Durant, l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) et ses partenaires comme le groupe Arnoldus. Ce dernier regroupe les brasseurs de Belgique qui militent pour une consommation raisonnable de leurs produits.
La nouvelle campagne est un classique. Slogan: C’est la fête, Bob conduit. Pas de raison de changer un système qui marche. Lancé en 1995, Bob est connu de 95% des Belges. “Un score a faire pâlir d’envie un homme politique. Connu de 95% de la population à l’âge de 5 ans...”, commente la ministre. Selon les sondages, 7 personnes sur 10 connaissent quelqu’un qui a déjà fait Bob et 4 sur 10 ont déjà été reconduites par un Bob. L’an dernier, la campagne a convaincu 3 conducteurs sur 4 de ne pas prendre le volant après avoir bu et plus de 8 oassagers sur 10 à inciter le conducteur à ne pas prendre le volant sous l’influence.
Cette campagne finalement assez simple donne de bons résultats. On vous l’a déjà dit: les Français et les Néerlandais (les Zélandais pour être précis) ont repris cette idée pour leurs propres campagnes.