Société

Début de semaine un peu particulier ce lundi au sein de l’athénée royal d’Ouffet (province de Liège), où les élèves ont eu droit à une heure de cours peu ordinaire… C’est le moins que l’on puisse écrire d’ailleurs, puisque, classe après classe, ils ont été invités à s’installer à l’intérieur d’une bulle gonflable géante posée dans la cour… Avec eux, pas de prof, mais bien une psychologue-sexologue et un influencer, c’est-à-dire une personne très active et connue sur les réseaux sociaux qui est suivie par de nombreuses personnes.

"SorsDeTaBulle" est le nom qui a été donné à ce concept développé par une ASBL bruxelloise et soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’idée est d’amener les jeunes à discuter du harcèlement scolaire et du cyberharcèlement dans un contexte qui puisse les mettre en confiance et ainsi de les faire sortir de leur bulle, de leur isolement… Une approche qui n’a pas manqué de leur plaire au vu des attroupements qui se formaient auprès des influencers, avec lesquels ils voulaient absolument faire un selfie…

C’est, selon les organisateurs, cette proximité qui devrait faire que les messages passent plus facilement sachant que certains influencers comptent parmi leurs followers plus de 70 % de jeunes de moins de 18 ans…

(...)