Qui dit janvier, dit examens dans le supérieur. Une session une fois de plus particulière pour tous les étudiants. Si les cours en auditoire sont toujours suspendus, certains examens peuvent néanmoins avoir lieu en présentiel. "C'était une demande des établissements et de certains étudiants, certains examens sont impossibles à organiser à distance et par ailleurs, certains établissements souhaitaient aussi pouvoir faire du présentiel quand il est impossible d'assurer l'égalité devant l'épreuve", explique la ministre Valérie Glatigny à nos confrères de la RTBF. Un protocole sanitaire très strict a donc été mis en place pour ces examens qui restent minoritaires.

Mais si certains examens se font bel et bien en présentiel, le retour des élèves dans les auditoires n'est pas pour demain. "Malheureusement, on ne pourra pas reprendre l'enseignement en présentiel à la rentrée. Mais il faut pouvoir donner des perspectives aux étudiants, on espère que les chiffres vont continuer à évoluer dans ce sens ce qui nous permettra d'agir. Un horizon temporel a été fixé à mars. Notre espoir est clairement de rouvir les auditoire avant la fin de l'année scolaire."

Une évaluation de la situation sanitaire avec les experts est prévue le 15 janvier prochain.