Les véhicules diesel de norme Euro 4 ne pourront plus circuler à Bruxelles

Ces voitures, camionnettes, bus et minibus ne pourront plus circuler au sein de la LEZ, qui couvre les 19 communes bruxelloises. Environ 76.500 véhicules de 11 ans et plus, immatriculés en Belgique et qui circulent en Région bruxelloise, sont concernés (dont 25.000 immatriculés à Bruxelles). Selon Bruxelles Environnement, il s'agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d'un filtre à particules. Ils polluent donc davantage et émettent des quantités importantes de particules fines. Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu'au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350 euros. Bruxelles Environnement s'attend à un effet conséquent. Selon une étude qui a évalué 130.000 véhicules différents en conditions réelles dans la capitale, les voitures diesel Euro 4 étaient responsables de près de la moitié des émissions de particules mesurées à l'échappement et d'un quart des émissions d'oxyde d'azote alors qu'elles ne représentaient que 12% du parc automobile testé. D'après l'Agence européenne de l'environnement, la pollution de l'air cause environ 9.000 décès prématurés chaque année en Belgique, dont 1.000 à Bruxelles, ainsi que des maladies cardio-vasculaires ou du système respiratoire.

Proximus et Orange augmentent leurs tarifs

Les clients Proximus disposant des packs internet-télévision "Minimus" et "Familimus/Tuttimus" paieront 1,5 euro de plus par mois, pour atteindre respectivement 62,5 et 73,5 euros mensuels. Pour les forfaits avec téléphonie fixe et télévision, téléphonie fixe et internet et "Start" (téléphonie fixe, internet et télévision), le tarif mensuel augmentera de 1 euro. Ces packs ne sont plus disponibles pour les nouveaux clients ou ne font plus l'objet d'une promotion active. Le montant des forfaits Flex reste lui inchangé. En outre, l'opérateur augmentera le prix de tous les abonnements Internet hors forfaits de 1 euro par mois pour les particuliers et ceux disposant d'une ligne fixe Proximus qui ne fait pas partie d'un forfait paieront 0,5 euro de plus. Enfin, le prix d'un deuxième décodeur augmentera lui aussi, passant de 6 à 8 euros par mois, tout comme le produit TV Replay+, qui passera de 5 à 6 euros mensuels. Les prix des abonnements mobiles resteront inchangés. Chez Orange, les prix des offres Love, Home et Boost seront adaptés. Pour les services incluant l'internet fixe, l'augmentation sera de 2 euros par mois, et pour ceux comprenant l'internet fixe et la télévision, la hausse sera de 3 euros mensuels. Tous les autres prix restent inchangés.

La facture d'énergie simplifiée

Présentées sur deux pages, les informations seront divisées en cinq sections différentes pour les identifier clairement: "Informations essentielles sur le contrat", "Quoi, où et comment dois-je payer ou récupérer un montant", "J'ai une question", "Comparer les contrats et changer" ainsi que "Gérer sa consommation d'énergie". Les "petits caractères" seront également supprimés. Cette simplification doit permettre aux consommateurs de mieux comparer et contrôler leur consommation d'énergie, ce qui était auparavant plus difficile à cause d'un enchevêtrement de charges et de coûts sur la facture énergétique. Selon un rapport de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg), la facture d'énergie actuelle est trop longue et illisible pour de nombreuses personnes, notamment celles en situation de pauvreté énergétique.

Les tarifs sociaux pour le gaz et l'électricité à nouveau en hausse

Le tarif social pour l'électricité et/ou le gaz naturel est un tarif réduit réservé à certaines catégories de personnes ou ménages comme les allocataires sociaux. Il est identique chez tous les fournisseurs d'énergie et inclut la composante énergie, la composante distribution (tarif du réseau de distribution) et la composante transport (tarif du réseau de transport). Depuis le 1er juillet 2020, la Creg fixe le montant du tarif social tous les trois mois. En raison des prix élevés de l'énergie, les tarifs sociaux augmentent depuis un certain temps. Par rapport au premier trimestre 2021, le tarif de l'électricité en janvier, février et mars sera plus élevé de 36% et celui du gaz de 45%. Par rapport au quatrième trimestre, il s'agit respectivement d'une augmentation de 8,2% et 10,5%

Le plafond du "maximum à facturer" dans les soins de santé passe à 250 euros

Cette baisse concerne plus de 96.000 ménages, qui pourront désormais compter sur un remboursement plus élevé grâce à cet abaissement du plafond à 250 euros. Concrètement, les familles aux revenus les plus bas, qui auront comptabilisé pour 250 euros de ticket modérateur pour les soins de santé, seront remboursées du reste du tiers payant au cours d'une même année. Le passage de ce maximum à facturer le plus bas à 250 euros avait été entériné en octobre dans le budget 2022 des soins de santé par le conseil général de l'Inami. Le gouvernement a entre-temps validé cet abaissement du plafond le plus bas. La mesure fait partie d'une série de réformes inscrites dans la loi-programme, laquelle a été approuvée fin décembre en plénière.

Complément de salaire pour les infirmiers spécialisés

Par le biais de ce complément, le ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit) veut rectifier une anomalie. Il est en effet apparu que le nouveau système de classification IFIC ne valorise pas ou pas suffisamment la spécialisation de certain(e)s infirmiers ou infirmières. "Et ce, alors que la question des spécialisations se pose, entre autres, dans les services d'urgence et de soins intensifs et que ces services jouent un rôle clé durant cette pandémie", explique le cabinet du ministre. Le complément prendrait la forme d'un montant forfaitaire. Soit un supplément de 2.500 euros bruts sur base annuelle pour les infirmiers spécialisés titulaires d'un titre professionnel particulier, soit 833 euros bruts supplémentaire sur base annuelle pour les infirmiers spécialisés titulaires d'une qualification professionnelle particulière. Le forfait sera accordé à partir du 1er janvier 2022, mais la mesure ne se fera pas sentir dans l'immédiat. L'attribution sera rétroactive car l'élaboration technique prendra plusieurs mois

Augmentation des indemnités de maternité pour les indépendantes

Pour les quatre premières semaines du congé de maternité, le montant atteindra jusqu'à 752,34 euros en cas de repos complet et 376,17 euros en cas de repos à mi-temps. A partir de la 5e semaine, il pourra aller jusqu'à 688,12 euros en cas de repos complet et 344,06 euros en cas de repos à mi-temps

Les timbres coûteront plus cher

Le tarif d'affranchissement d'un envoi normalisé expédié en Europe passera à 2,09 euros à l'achat de minimum cinq timbres-poste et à 2,23 euros pour un achat à l'unité. Pour les envois expédiés hors Europe, le tarif international s'élèvera à 2,31 euros à partir de cinq timbres-poste et à 2,45 euros à l'unité.