Les radars sont conçus pour "pincer" les automobilistes qui ne respectent pas les limitations de vitesse. Mais toute machine a ses limites. Relayé par nos confrères de HLN, le site TopGear.nl a interrogé l'entreprise Gatso, qui produit ce type d'appareils, pour en connaître les limites.

Un porte-parole de la société a expliqué qu'il fallait d'abord différencier la vitesse maximale à laquelle un radar peut flasher, et la vitesse certifiée sur chaque radar. En théorie, les radars sont capables d'enregistrer une vitesse allant jusqu'à 500 km/h. En pratique, cela n'arrive évidemment jamais.

La vitesse certifiée varie en fait d'un radar à l'autre, même si la plupart sont paramétrés pour détecter au minimum des vitesses jusqu'à 250 km/h. Pour certains, cela peut aller jusqu'à 350 km/h. Donc si vous dépassez cette vitesse, vous ne serez sans doute pas flashés.

Bien sûr, à moins de disposer d'un bolide supersonique qui coûte le prix d'une maison, aucun automobiliste ne sera capable d'atteindre cette vitesse. Et de toute façon, ce serait de la folie de rouler aussi vite. C'est évidemment interdit, c'est extrêmement dangereux et risquerait donc de vous coûter très, très cher en amende et retrait de permis...

Bref, la manière la plus efficace d'échapper aux radars est tout simplement de respecter les limitations de vitesse.