Société

C’est dans le cadre prestigieux du château de La Hulpe que s’est déroulé la soirée de clôture du concours “Le Patrimoine préféré des Wallons”, ce jeudi soir. Un concours lancé à l’initiative du ministre du Patrimoine, René Collin. En novembre et décembre dernier, la population wallonne avait été invitée à se prononcer pour son patrimoine préféré au travers des six catégories suivantes.

Le Domaine des Grottes de Han a remporté l’adhésion des Wallons dans la catégorie “Patrimoine touristique”. Les cavités creusées par la Lesse – 14 kilomètres de salles et de galeries découvertes à ce jour – forment un réseau extraordinaire de grottes souterraines. Elles sont intégrées dans un domaine de 250 hectares de pure nature qui permet de contempler des animaux de nos contrées en liberté dans un cadre naturel d’une beauté exceptionnelle.

© belga

Les Hautes Fagnes ont remporté la catégorie “Patrimoine naturel”. Ce patrimoine naturel d’exception, fait de paysages de landes et de tourbières, présente un climat froid et très humide ayant permis l’existence d’une faune et d’une flore inhabituelles en Belgique. C’est entre autres le cas du coq de Bruyère, véritable emblème de la région. Couvrant plus de 4 300 hectares, les Hautes-Fagnes abritent également le Signal de Botrange, point culminant de Belgique.

© belga

Le Château de Vêves est le lauréat de la catégorie “Le Patrimoine bâti”. Située au sommet d’un éperon rocheux et munie de quatre grosses tours à poivrières, cette forteresse est un exemple caractéristique de l’architecture militaire du 14e siècle en Wallonie. Ce remarquable château, classé patrimoine exceptionnel, a conservé une rarissime galerie en colombage datant de la fin du 15e siècle, et aussi de magnifiques décors du 18e siècle.

© belga

La Citadelle de Namur a raflé la mise dans la catégorie “Patrimoine insolite”. Patrimoine exceptionnel de Wallonie, elle est l’une des plus vastes citadelles d’Europe et porte le sceau de l’architecte Vauban. En inspectant les lieux, Napoléon les aurait qualifiés de “termitière de l’Europe” en raison de l’important réseau de souterrains. Aujourd’hui, le site est aménagé en un vaste parc à vocation touristique et ouvre ses entrailles avec 500 mètres de galeries entièrement restaurées pour une visite immersive, en sons et lumières.

© pirard

L’Abbaye Notre-Dame du Val-Dieu a conquis les cœurs dans la catégorie “Patrimoine secret”. Haut lieu du tourisme dans le Pays de Herve, cette abbaye cache pourtant bien des secrets. Les lieux où se déroula autrefois la vie monastique sont en effet pour la plupart inaccessibles aux touristes. Salle du chapitre, cloître et réfectoire gardent ainsi une part de mystère et restent empreints du calme et de la quiétude qui les animent depuis plusieurs siècles.

© BORTELS CHRISTOPHE

Enfin le Parc de Mariemont est le grand vainqueur de la catégorie “Patrimoine espace de vie”. D’une superficie de 45 hectares et entièrement ceint de murs, ce parc est un espace magnifique. De tradition anglaise, il a été dessiné par Charles-Henri Petersen en 1822. Des arbres remarquables, des étangs, des massifs floraux s’égrènent le long de chemins qui serpentent. En son cœur, le Musée Royal de Mariemont possède des collections exceptionnelles. Le parc appartient à la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 1991 et est géré par la Wallonie.

© avpress

Le Ministre wallon du Patrimoine, René Collin, avait initié ce concours dans le cadre du programme de l’Année européenne du Patrimoine culturel en 2018. “Je souhaitais rapprocher les Wallonnes et les Wallons des richesses qui constituent notre héritage collectif”, explique le Ministre. “Au travers des 30 lauréats, nous avons eu l’opportunité de voyager à travers les époques, les lieux, de redécouvrir des sites connus et quelques fois lever le voile sur des pépites moins connues du grand public. La valorisation et la préservation des biens patrimoniaux contribuent à la mise en valeur de notre cadre de vie, du savoir-faire wallon dans de multiples domaines ainsi qu’à la dynamique touristique. Les six lauréats bénéficieront d’une campagne de promotion spécifique via l’AWaP et Wallonie Belgique Tourisme.”

Pour rappel, 30 biens étaient répartis dans six catégories sur base de plus de 500 candidatures transmises par, entre autres, le monde associatif ou les pouvoirs locaux. Un jury d’experts était chargé d’établir la liste définitive soumise au vote du public. Aujourd’hui, le Patrimoine wallon crée 12 emplois directs dans le domaine de la construction par million d’euros investis, bien au-delà des chiffres d’autres secteurs.

En Wallonie, 5 biens figurent au patrimoine mondial, 218 sont catalogués comme “exceptionnels” et 4 243 biens sont classés.