Denise Laurent, bourgmestre depuis 24 ans, ne se représente qu’aux provinciales

POLITIQUE TROOZ Un CDH qui se rallie à la cause du MR, partenaire théorique jusqu’en 2018 du PS (même s’il n’y a pas d’exclusive), un parti Écova qui n’avait obtenu que trois sièges en 2006 et un Parti populaire qui n’est encore qu’un nouveau né… Le boulevard est tracé pour le Parti socialiste de Trooz, dirigé de main de maître depuis déjà 24 années par Denise Laurent.

Mais attention, le suspense n’en sera pas moins intense lors du scrutin du 14 octobre prochain. Et pour cause, Denise Laurent a décidé, à bientôt 70 ans, de ne plus se présenter dans sa commune (elle figurera toutefois sur la liste provinciale)… Et ce retrait d’être opéré par plus de 75 % de la liste présentée en 2006.

Fabien Beltran, fraîchement promu président du CPAS de Trooz, aura dès lors la difficile tâche de mener la liste, lui et pas moins de 13 autres nouveaux candidats (sur 19)… comme le souligne Claude Honoré, président de l’USC de Trooz, “on pourrait très bien se retrouver dans l’opposition”.

Mais la volonté n’est pas là bien sûr. Le nouveau chef de file joue la carte de la confiance : “Je pense que le PS n’aura pas moins de voix mais qu’il y aura une répartition différente. Et si les ténors s’en vont, ceux-ci nous soutiennent”. Il pourra en effet être soutenu par ses prédécesseurs et s’appuyer sur ceux qui restent, Denise Voss ou Ivana Giovannini, échevines. “Et puis, les gens nous connaissent, nous sommes sur le terrain”, assure-t-il, “nous sommes des gens de la commune, pas des politiciens nés mais nous sommes toujours présents.”

La continuité serait promise, assurée même, “c’est une commu- ne de proximité”. Le maître mot est lâché par Denise Laurent qui l’assure, “ce n’est pas parce que je ne me présente plus que ça va changer. L’équipe est déjà très présente, les gens ont besoin de cette proximité, ils nous ont choisis”.

L’amélioration des infrastructures scolaires, la remise en état de certaines places “pour recréer un tissu social” et toujours cette proximité, tels sont les objectifs de la nouvelle équipe. “Je suis certain qu’ils vont faire un score”… si c’est Denise qui le dit.

M. B.

L’équipe du PS de Trooz est renouvelée à 75 %… mais Denise veille au grain.Devoghel