C’est le souhait du ministre De Crem. Mais le SP.A demande “des précisions”

DÉFENSEMALI L’engagement belge au Mali est revu à la hausse. 70 militaires, au lieu de 50 initialement, vont assurer dès juillet la protection de la base de Koulikoro, où est formée l’armée locale. Hommes et matériel sont censés embarquer à bord d’un navire marchand la semaine prochaine. À condition qu’ils en aient la permission…

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V), a remis une proposition en ce sens hier matin au Conseil des ministres restreint (kern). Mais, selon une source gouvernementale, le SP.A rechignerait à donner son feu vert. Le vice-Premier SP.A, Johan Vande Lanotte, “a posé des questions de précision – comme d’autres partis – notamment sur le budget”, nous a dit hier sa porte-parole. Un intercabinet est prévu lundi pour faire le point. Avant un retour au gouvernement.

Dans le cadre de l’opération EUTM Mali, la Belgique s’était engagée en mars dernier à envoyer 50 hommes à Koulikoro, située à une centaine de kilomètres de la capitale malienne Bamako. La mission devait se faire en partenariat avec les Pays-Bas (20 hommes). Sauf que ceux-ci se sont rétractés…

Qu’à cela ne tienne. Le ministre De Crem a proposé que la Belgique envoie 20 soldats de plus. Soit 70 au total (les deux hélicoptères déjà sur place finissent leur mission en juillet).

Leur mandat sera d’un an, renouvelable. Pendant les six premiers mois, les Espagnols (deux pelotons d’une quarantaine d’hommes chacun) seront en charge du commandement de la force de protection. Ensuite, ce sera au tour des Belges les six mois suivants.

Actuellement, la tâche est assurée par les Français. Mais seulement jusqu’au 11 juillet. Autant dire que la décision – positive – du kern se fait pressante. Elle est espérée pour la semaine prochaine.

Antoine Clevers