La fondation d'architecture HLM édite une carte du patrimoine architectural de Liège

LIÈGE En 1991, les architectes liégeois Pierre Hebbelinck, Georges-Eric Lantair et Gérard Michel constituaient la fondation d'architecture et d'urbanisme HLM. Avec en tête l'idée de promouvoir à Liège un patrimoine architectural contemporain totalement méconnu: «La Région wallonne gère le patrimoine ancien, mais la création architecturale contemporaine ne relève tout simplement de la compétence de personne» s'indigne Pierre Hebbelinck, qui est notamment l'architecte du futur Théâtre de l'Émulation.

En vente au prix de 5 €

Après avoir édité un Livre Blanc contenant 36 propositions concrètes au monde politique, appelé Qui a peur de l'architecture?, HLM vient de voir un vieux rêve réalisé: avec l'aide de la Ville de Liège, de la Province, de la Communauté française et du Fonds Social Européen, la fondation vient de publier à 8.000 exemplaires une carte du patrimoine architectural liégeois appelée Architectures de la Ville. La première du genre à être publiée en Belgique, sur le modèle de ce qui s'est déjà fait à Barcelone, Prague, Rotterdam ou Berlin, et le résultat de quatorze années de recherche.

La carte recense, sur deux grands plans de Liège, un peu plus de 500 bâtiments remarquables, signalés en vert quand ils sont antérieurs à 1950 et en brun quand ils sont postérieurs. Un répertoire reprend la liste des bâtiments avec leur adresse exacte, date de construction et le nom des architectes. La carte reprend aussi six vignettes urbanistiques relatant la croissance de la ville depuis sa création il y a un peu plus de 1.000 ans. «Il était impossible d'être exhaustifs, mais nous avons voulu être en tout cas exemplatifs», souligne Georges-Eric Lantair

Un très bel outil pour les professionnels, mais aussi les simples particuliers, qui peuvent y trouver des idées de promenade ou de découverte de leur ville. La carte est d'ores et déjà en vente (au prix de 5 €) dans diverses librairies de la ville, et le sera bientôt dans les musées de Liège ainsi qu'à la Maison et l'Office du Tourisme. Un portail Internet devrait très probablement en être bientôt le prolongement logique.

© La Dernière Heure 2006