Ce week-end à Nivelles, le quartier de la Maillebotte vivra sa 50e ducasse

NIVELLES L'anniversaire valait bien une petite reconnaissance officielle: il y a quelques jours, les responsables du comité de quartier de la Maillebotte ont été reçus à l'hôtel de ville. Ce week-end, ils en seront en effet à leur 50e ducasse, la plus ancienne à être organisée sans interruption en terre aclote.

«J'aimerais que ces activités se multiplient dans les quartiers, a souhaité l'échevin Camille Hacking en remettant un cadeau pour remercier le comité. Les petites fêtes créent la convivialité et permettent aux gens de maintenir des contacts entre eux durant le reste de l'année. Certaines sont encore là, comme celle du quartier Saint-Jacques, de Baulers ou de Bornival. C'est très positif, il faudrait que d'autres comités se recréent.»

La petite réception était aussi l'occasion de se souvenir des personnages qui ont marqué cette kermesse de la Maillebotte, comme le père Wouters, dont les fils travaillent dans le comité, et qui mettait bien souvent l'ambiance à lui tout seul. On pouvait aussi constater qu'il n'y a pas de problème de succession pour l'organisation: la plupart des bénévoles ont moins de 35 ans.

«La kermesse, c'est la seule activité dans le quartier, expliquent Jean-Jacques Evenepoel et Daniel François. Elle mobilise donc pas mal de monde. La cité a vieilli pendant des années. A présent, il y a un renouveau, avec l'arrivée de familles avec des enfants. Pour la fête, ceux qui sont partis reviennent, et les nouveaux arrivants participent. La Maillebotte, la cité Berdouille comme l'ont dit certains, est vraiment un village, presque une famille, où tout le monde se connaît.»

La ducasse de ce week-end, ce sera bien entendu des soirées de vendredi à lundi - les Booming People seront là samedi -, mais aussi d'autres activités. Pour la 50e, on remet par exemple au goût du jour une animation qui a fait les beaux jours des kermesses de jadis: la course cycliste. Elle partira samedi à 15 h. Dimanche matin, par contre, on innove lors du concours de fabrication de tarte al djote. En effet, Les mamys pourront participer aux côtés des enfants. De quoi remplir le chapiteau d'une odeur irrésistible à l'heure du concert apéritif

© La Dernière Heure 2004