GÉRY DE MAET A TOUJOURS QUELQUE CHOSE À DIRE  ! Les faits horribles commis par les parents condamnés la semaine dernière à Marche-en-Famenne posent question. Qu’est-ce qui peut passer par la tête d’individus pour infliger de tels traitements à leur progéniture ? Mais aussi, pourquoi prendre l’initiative de mettre des enfants au monde si c’est pour les torturer de la sorte ?

Nous vivons dans une société de plus en plus réglementée. Il est nécessaire de détenir un permis pour conduire un cyclomoteur, pour tenir un magasin de fruits et légumes, pour détenir des armes ainsi que pour adopter des animaux.

Les amis des bêtes vous diront combien il est devenu ardu de se procurer un chat ou un chien auprès d’un refuge, tant les formalités sont nombreuses.

Par contre, pour la plus grande responsabilité qui soit au monde, celle de procréer, aucune condition préalable n’est requise ni même envisagée. On imagine en effet le tollé qui accueillerait la proposition d’un élu visant à établir un permis d’enfanter !

Pourtant, l’actualité judiciaire nous rappelle régulièrement que la clé d’un comportement criminel est trop souvent à rechercher dans une enfance saccagée.