MOLENBEEK Sa pétition sous le bras, Youssef a choisi le marché hebdomadaire de Molenbeek hier matin pour récolter des signatures. Il n'a pas fallu longtemps au jeune homme pour se faire entendre. En moins d'une journée, plus de 300 musulmans se sont joints à sa cause. Ils sont tous d'accord pour critiquer la mauvaise gestion du site d'abattage régional mis en place le mardi 10 janvier. «Aucune mesure de sécurité n'a été prise. Il n'y avait pas de portes de secours. Les gens pataugeaient dans le sang, il a même fallu recourir à l'eau du canal pour nettoyer les viandes, suite à plusieurs coupures d'eau. C'est scandaleux. Il aurait pu s'y dérouler un drame similaire à celui du Heysel vu l'excitation de la foule. De plus, les moutons ont subi de mauvais traitements indignes de ce rituel religieux», condamne l'auteur de la pétition. Youssef Lakhloufi compte également porter plainte tant contre Emir Kir (PS), dont il demande la démission, que contre l'Exécutif des musulmans, dont il souhaite la dissolution. De son côté, le secrétaire d'État en charge de la Propreté Emir Kir (PS) tente de calmer les esprits en annonçant qu'un debriefing aura lieu ce vendredi avec toutes les parties concernées. Il ajoute encore que la responsabilité de ce fiasco est «collective». L'Exécutif des musulmans rappelle quant à lui qu'il a fait appel à une société privée pour la gestion de ces abattages. Il compte d'ailleurs porter plainte contre elle. «Nous n'avons organisé que le chapiteau des festivités, le reste n'est pas de notre responsabilité», précise Kissi Benjelloul, le président de l'Exécutif.

© La Dernière Heure 2006