LA PIRE INJUSTICE “Depuis ma mésaventure avec Allatta, je ne vais plus seul à des négociations pour des gros transferts. La publicité qu’il a reçue dans les médias pour salir mon nom  : inimaginable. Une chaîne de télé a fait un reportage de 45 minutes avec lui en Martinique. Le résultat  : j’ai dû me justifier devant la justice. Le juge d’instruction, une dame, m’a dit  : ‘On a confiance en toi, mais si dans tes déclarations, il y a une virgule qui ne correspond pas à la réalité, on organise une perquisition à ton domicile.’ J’ai attaqué Allatta en justice. Six ans plus tard, il a été condamné. J’étais navré de voir que c’était en page 38 des journaux dans une toute petite colonne.”