L'architecte louviérois Bernard De Vree et Carré 7 nominés au concours international Acier 2004

LA LOUVIÈRE Comme les Oscars du cinéma, l'architecture a ses distinctions. Le 22 novembre dernier étaient proclamés les résultats du concours biennal d'architecture Acier 2004, au Heysel. La manifestation, qui existe depuis une trentaine d'années, vaut également par ses nominations. Cent septante-six projets ont été déposés, quelques-uns seulement ont été retenus.

Evénement unique dans les annales de La Louvière, la porte de garde du Blanc Pain a reçu une nomination dans la catégorie Génie Civil. Construite par la Sofico pour le compte du Met sur le Canal du Centre, elle est l'oeuvre du bureau d'architecture louviérois Carré 7. La distinction suscite une immense satisfaction pour l'architecte Bernard De Vree: jamais un bâtiment louviérois n'avait auparavant été nominé dans ce concours international.

La porte de garde du Blanc Pain se situe sur une portion du canal à 1.350 tonnes, à Houdeng-Aimeries. Entièrement réalisée en acier, la structure est composée de deux tours de 21 mètres, équipées de molettes, actionnant la porte, dont la forme rappelle une coque de bateau renversée. La porte de garde se situe en amont du pont-canal du Sart et de l'ascenseur de Strépy- Thieu, dont elle complète le tryptique.

Elle est destinée, en coupant le canal sur toute sa largeur, à empêcher en cas de rupture d'une digue ou d'un des ouvrages la vidange d'une section de canal de 40 kilomètres, à deux mètres par seconde. C'est l'équivalent des barrages de l'Eau d'Heure. Une fois abaissée, la porte de garde sectionne le canal et réduit de huit fois la quantité d'eau pouvant s'échapper.

Elle met deux minutes pour se lever et quatre minutes pour descendre.

© La Dernière Heure 2004