Le physique n’est pas le seul élément singulier de la vie de Babacar Niasse.

Même si la timidité est l’un de ses traits de caractère, Babacar Niasse ne passe pas inaperçu. Mesurer 1m95 ne constitue déjà pas une taille commune. Mais, quand vous y ajoutez un poids de 65 kilos, cela vous offre un gardien longiligne. Avec des jambes kilométriques et très fines.

Son physique n’est cependant pas le seul atout surprenant du dernier rempart sénégalais d’Eupen. Son parcours, avant de se fixer entre les perches, l’est tout autant.

"J’ai débuté le foot à l’Aspire Academy de Dakar à l’âge de onze ans. À mes débuts, je jouais dans l’axe central défensif. Ensuite, je suis monté d’un cran sur le terrain pour me fixer comme médian. Cette démarche, je l’ai reproduite pour me retrouver attaquant."

Tout semblait donc éloigner progressivement Baba, comme l’appellent affectueusement ses partenaires, du poste de gardien de but. "J’avais quatorze ans lorsqu’un gardien a abandonné son poste et j’ai directement saisi l’opportunité de prendre sa place."

Drôle de parcours. Et la raison pour laquelle le géant des Panda s a revêtu les gants… l’est tout autant. "Ce qui m’a immédiatement plu, c’était le fait de tomber tout le temps." (rires)

Son gabarit , Babacar Niasse l’a acquis à cette période précise. Sans relation avec sa nouvelle vocation. "J’ai grandi rapidement à cette époque", concède-t-il avant d’ajouter, plein d’humour : "C’est la vie, ça arrive."

Dès cette époque, une même proposition reviendra régulièrement. "On me sollicitait pour jouer au basket. Cependant, moi, il n’y avait que le foot qui m’intéressait. Je déclinais donc à chaque fois."

Cette croissance rapide ne lui a causé aucun souci musculaire ("le corps a suivi sans problème") et, désormais, il assume pleinement sa stature.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.