Remis de sa grave chute à l’entraînement,l’Italien savoure son retour dans le peloton

Il a grimacé dans les côtes ardennaises, samedi, lors de l’étape reine du Ster ZLM Toer, entre Verviers et La Gileppe, qu’il a terminée dans le gruppetto, à douze minutes de Lars Boom. Mais Alessandro Ballan ne parvenait pas à abandonner un large sourire. L’Italien, victime d’une grave chute cet hiver à l’entraînement, lors d’un stage avec son équipe BMC à Dénia, en Espagne, revient de loin. Il a surmonté ses fractures de côtes et du fémur, ainsi qu’une ablation de la rate.

“Je suis content”, ne cessait-il de répéter, devant l’hôtel Van Der Valk, de Verviers. “Je suis heureux d’être de retour. Je ne peux pas dire que ma condition est bonne, mais l’essentiel n’est pas là. Le plus important, c’est que le corps soit remis et que je sois à nouveau sur le vélo, dans le peloton. Mon retour s’est vraiment bien passé. Tous les collègues sont venus me parler, mais je ressens aussi beaucoup de soutien de la part du public. Tous savent d’où je reviens.”

Se fixe-t-il déjà des objectifs pour cette saison ? “C’est dur à dire, on a toujours envie de gagner, bien sûr”, répond l’ancien champion du monde. “Mais avec tous les problèmes que j’ai eus, je sais que je dois rester prudent. Il faut surtout que je voie au jour le jour comment se déroulent les courses. Ici, ce Ster ZLM Toer est une bonne reprise, après avoir disputé ma première course à Gippingen, il y a un peu plus d’une semaine. Après, je ferai le Championnat d’Italie, mais vraiment sans ambition car le parcours y est bien trop dur pour moi. Ensuite, ce sera le Tour d’Autriche et puis, peut-être, le Tour de Wallonie. Et on observera la manière de réagir de mon corps après toutes ces courses pour voir comment se déroulera la fin de la saison.”

J. Gil.