ASTEK KAIN 71 87 USA U23 L’Astek recevait la sélection élite des USA U23 pour un match de gala exceptionnel

BASKET-BALL TOURNAI Hier soir, dans un hall des sports de Tournai bondé, la sélection élite des USA, qui était arrivée dans la matinée à Zaventem, venait préparer le tournoi mondial de Tourcoing. Les objectifs étaient clairs de chaque côté. L’entraîneur américain voulait ‘‘disputer un match solide et sérieux’’ alors que, pour Kain, les consignes étaient de se faire plaisir et de donner du plaisir au public. Le contrat est pleinement rempli !

L’échauffement des Américains fut suivi avec attention par le public déjà présent en masse. Quelques jeunes étaient aux premières loges pour les mitrailler de photos. ‘‘J’ai toujours rêvé de voir les joueurs américains en vrai, ils sont vraiment impressionnants’’, raconte Maximilien, 10 ans.

Le spectacle était au rendez-vous, les deux équipes régalaient le public qui, comme Cédric, s’était déplacé en famille. ‘‘D’habitude, je viens seul voir les matches de basket. Je regarde souvent les matches de la NBA à la télé avec ma compagne et mes deux enfants. Alors ici, c’était l’occasion idéale de venir en famille. Puis, je suis un ancien joueur, j’ai déjà affronté une sélection française mais jouer contre les USA, c’est un peu le rêve de beaucoup”, explique Cédric.

Les joueurs de la JS Dottignies étaient aussi venus assister au match, nul doute que l’envie d’être à la place de l’Astek était très forte. Quant à Sophie, fan assidue de Kain, elle était fidèle au poste. ‘‘J’aurais été là quelle que soit l’équipe qui aurait été en face. Mais c’est un peu une fierté de se dire qu’il y a peut-être des futures stars de la NBA dans notre salle.’’

Une chose est sûre: les joueurs de l’Astek, qui ont mené la vie dure aux Américains durant la 1re mi-temps, et le public présent n’oublieront pas cette soirée de sitôt. De leur côté, la répétition générale des USA s’est bien déroulée avec une victoire 87 à 71.

Mickaël Delfosse (st.)

Kain a fait jeu égal en première période face aux U23 américains, avant de craquer par la suite. tam. BE