La jeune auteur montoise sort le 3e opus de la saga Damenndyn aux éditions Luce Wilquin

MONS Dans quelque temps, le plus vite possible - c'est tout le mal qu'on lui souhaite - rencontrer Rose Berryl sera aussi difficile si pas plus que tailler une bavette avec JK Rowling, la prolifique maman de la saga Harry Potter. Rose Berryl, vous ne la connaissez peut-être pas encore, bien qu'on ait déjà parlé de son extraordinaire histoire dans nos colonnes il y a quelques mois, est un phénomène. Le genre de personne qu'on ne rencontre pas à tous les coins de rue. À 24 ans à peine, cette montoise de souche est en train de devenir un véritable phénomène de la littérature fantastique.

Pour sortir de la séparation de ses parents, qu'elle a très mal vécue, Rose - prénom emprunté à sa grand-mère - s'est réfugiée dans l'écriture, frénétiquement, à tel point qu'elle ne peut s'arrêter, les idées pleuvant dans son esprit. "J'ai commencé tout simplement en écrivant la suite d'histoires entamées par mon meilleur ami. Je ne voulais écrire que quelques pages et puis mon esprit s'est emballé. J'en suis à un point, maintenant, où plus j'écris, plus j'ai des idées", confie la jeune femme.

Cette prolifération l'a amenée à rédiger des milliers de pages d'une saga baptisée Damenndyn, dont les deux premiers tomes ont été publiés en 2004. Immédiatement, le succès était au rendez-vous. En l'espace de quelques mois, le premier tome. Le grimoire d'Esklaroth s'est écoulé à 5.500 exemplaires en Belgique.

Damenndyn, c'est l'histoire d'une jeune fille séduisante qui se voit confier des mains d'une prêtresse un vieux grimoire énigmatique. Au fil de la lecture, les événements racontés se propagent autour de la jeune femme... Son univers devient alors fantastique. Elle devra combattre les forces du mal. Voilà les premiers éléments d'une longue histoire plantés.

Malheureusement, le succès prometeur s'est transformé en cauchemar pour le jeune auteur. "Mon éditeur a fait faillite et est parti sans jamais me payer les droits d'auteur qu'il me devait, explique Rose Berryl. C'est d'autant plus frustrant que le 3e tome était prêt et que les fans de la série attendaient la suite avec impatience."

Mais que ces derniers se rassurent, le troisième opus de la saga qui en comptera 14 (!) est sorti de presse et est déjà disponible dans toutes les bonnes librairies. Damenndyn et la voix des Ombres vous transportera à nouveau dans l'univers à la fois obscur et magique imaginé par Rose Berryl. Un univers qu'elle compte bien exporter puisque Luce Wilquin, son éditeur pousse les portes de la Farnce et de la Suisse. Avant le Canada, peut-être un jour, et des traductions dans d'autres langues. "Ce qui est fou, c'est que la moitié des gens qui consultent le forum de notre site Internet (www.rose-berryl.com, NDLR) sont aux USA alors qu'ils n'ont jamais lu le livre. On a aussi des gens de Singapour..."

JK Rowling n'a qu'à bien se tenir...

H. Bux.

Rose Berryl va-t-elle enfin connaître les joies d'un succès mérité ? La jeune Montoise sort le troisième opus de sa saga qui en comportera 14. (avpress)