FLÉMALLE

Ils inciteront aussi à lever le pied lors des pics de pollution

SÉCURITÉ La zone de police de Flémalle dispose déjà de radars préventifs et répressifs que les agents utilisent pour inciter les usagers à respecter les limitations de vitesse. D’ici peu, de nouveaux radars préventifs viendront renforcer le dispositif. Et contrairement aux autres, ceux-ci seront fixes !

“Ils seront placés à des points stratégiques pour sensibiliser à la vitesse et aux pics de pollution qui ont tendance à se multiplier”, explique Isabelle Simonis, bourgmestre de Flémalle.

Concrètement, ces radars seront installés aux entrées de la commune de Flémalle. “On rappellera ainsi un principe fondamental du code de la route que les gens ont tendance à oublier, c’est-à-dire le fait que l’on se trouve en agglomération et que la vitesse est limitée à 50 km/h”, précise Yves Hendrix, le chef de corps de la zone de police de Flémalle.

Ces radars fonctionneront grâce à l’énergie solaire. Comme d’autres appareils de ce type placés dans d’autres communes, ils remercieront les automobilistes qui respecteront la limitation de vitesse ou signaleront s’ils roulent trop vite. S’il ne s’agira que d’un message, autant savoir que le radar répressif pourrait ne pas se trouver bien loin… Alors, à bon entendeur…

Et lorsque des pics de pollution seront annoncés, ces radars pourront être réglés de manière à indiquer la vitesse à ne pas dépasser. À noter, enfin, que ces appareils permettront aussi d’analyser le trafic.

Ils devraient être installés vers le mois de mars de l’année prochaine.

Jessica Defgnée