C’est en fin de rencontre que Bocholt a fait la différence face à Hasselt et s’est ouvert les portes de la finale

HANDBALLTOURNAI Les demi-finales du Final Four pour la coupe de Belgique ont offert du bien beau spectacle ce samedi, à Tournai. Dans le duel au sommet qui opposait le jeune champion, Hasselt, et son dauphin Bocholt, ce sont les seconds qui se sont imposés. Au terme d’un match très disputé, les joueurs de l’Achilles l’ont emporté sur le score de 33 à 24. Alors que Hasselt inscrivait les deux premiers buts de la partie, Bochot allait entamer le chassé-croisé qui rythmait la partie. Effectivement, tour à tour, les deux équipes se passaient l’une devant l’autre. À la mi-temps, Hasselt regagnait les vestiaires en menant 14 à 12.

En seconde période, le scénario restait identique et personne ne se distinguait réellement. C’est dans le dernier quart d’heure que la différence allait s’effectuer. Hasselt se montrait bien moins adroit face au but adverse, tandis que Bocholt profitait à merveille des errements de leurs opposants. C’est ainsi que les Vert et Noir obtenaient leur revanche quant à la perte du titre de champion, ainsi que leur ticket pour la finale face à Tongres (qui a vaincu Nelo).

“C’était très important de remporter cette victoire, car nous ne sommes pas venus à Tournai pour faire de la figuration. Et puis, après la déception que nous avons connue en championnat face à Hasselt, nous voulions prendre notre revanche. Mais ce n’est pas évident car on voit que toutes les équipes éprouvent des difficultés physiques. Je pense que lors de cette demi-finale, nous avons su profiter des erreurs d’Hasselt aux bons moments. C’est cela qui a fait la différence. En finale, face à Tongres, ce ne sera pas évident non plus. Nous avons perdu deux fois contre eux en play-offs. D’ailleurs c’est une équipe contre laquelle nous éprouvons souvent des difficultés. Mais je pense que nous aurons tout de même un avantage au niveau du moral”, analysait Patrick Langer.

Charly Lebrun