VENDEUSE DE NOURRITURE En contrebas du court Suzanne Lenglen, on retrouve une série de snacks et de magasins alimentaires. Marie, 21 ans, est back up vente, c’est-à-dire qu’elle est le maillon entre la cuisine et la caisse. De 9h à 15 h, elle garde l’œil rivé sur ses clients afin d’éviter que les files ne s’allongent. Elle arrive assez tôt le matin avant de rentrer chez elle vers 15h. La vendeuse se transforme alors en étudiante en… commerce. “Je dois rendre mon mémoire bientôt.”

Même si elle ne voit pas les matches, elle apprécie son travail à la Porte d’Auteuil. “Le boulot est sympa et fatiguant. Nous vendons essentiellement des burgers avec des frites sans omettre le café classique.”