Thomas De Dorlodot sera le seul Belge au départ de la course d’aventures la plus rude au monde

RED BULL X-ALPSSALZBOURG Du Venezuela au Japon, de l’Afrique du Sud au Népal, les plus grands aventuriers et parapenteurs du monde se sont entraînés intensivement pour se préparer à l’ultime défi de leur vie. C’est en voyageant à travers les continents et en s’envolant depuis des sommets montagneux peu accueillants que ces héros se sont entraînes pour la course d’aventures la plus rude au monde, la Red Bull X-Alps.

Tandis qu’ils se préparent encore pour la sixième édition de cette célèbre course, le moment de vérité approche doucement. Dans exactement quatre semaines, 32 athlètes issus de 21 pays se placeront au départ de la course, le 7 juillet prochain à Salzbourg en Autriche. Ce sera le début d’un des plus grands défis de leur vie, d’un voyage éreintant de 1.031 km à travers les Alpes jusque Monaco, un combat contre les intempéries, la fatigue et la douleur.

Seul Belge présent au départ des Red Bull X-Alps à Salzbourg : Thomas De Dorlodot, 27 ans, athlète Red Bull et le seul parapentiste belge professionnel.

Les ayant déjà disputés à trois reprises (en 2007, alors qu’il n’était âgé que de 21 ans, puis en 2009 et 2011), avec pour meilleur résultat une 10e place, Thomas de Dorlodot sera à nouveau au départ dès le 7 juillet pour tenter de rallier le plus rapidement possible Monaco depuis Salzbourg, en vol-bivouac.

“Cette épreuve est d’une difficulté incroyable, tellement intense qu’après ma dernière participation, j’avais juré face à une caméra qu’on ne m’y reprendrait plus”, explique-t-il avec son large sourire contagieux. “J’avais carrément demandé à ma famille et à mes amis de garder ce film et de m’empêcher de m’y inscrire à nouveau. Mais le virus est revenu parce que c’est une course exceptionnelle, l’une des plus belles au monde.”

Cette course est en effet unique en son genre. Ces derniers mois, les tactiques, les équipements et les corps ont été réglés à la perfection, afin d’assurer des performances maximales. Mais ce qui se passera après le signal de départ de la course est un mystère pour tout le monde, car les athlètes ne doivent pas seulement se battre contre les limites de leur propre endurance, mais aussi affronter l’imprévisibilité de la nature.

“C’était très inspirant d’établir le parcours”, explique Christoph Weber, le directeur de course. “Nous avons pensé en termes de paysages enivrants, de nature sauvage, de cross-country et de sites de parapente célèbres. Nous avons voulu créer un parcours épique.”

Les hordes de fans peuvent en tout cas s’attendre à une chose : une course passionnante et spectaculaire à suivre. Grâce aux dernières avancées en matière de technologie GPS, une application permettra aux fans et aux supporters de suivre le déroulement de la course sur leur smartphone et leur tablette, ainsi que sur leur ordinateur. Ainsi, ils sont assurés de ne rater aucun moment important...