Certains ont été livrés avec prèsde six mois de retard…

Finalement, tout est bien qui finit bien et les six enceintes qui accueilleront les rencontres de la Coupe des Confédérations sont prêtes. Mais rien ne fut simple…

La Fifa exigeait que les six stades en question soient opérationnels au 1er janvier. Seuls le stade Castelao de Fortaleza et le Mineirao à Belo Horizonte étaient dans les clous.

Les autres ont accumulé jusqu’à quasiment six mois de retard. Mention spéciale pour l’Arena Pernambuco inaugurée le 20 mai mais aussi pour l’Itaipava Arena Fonte Nova. Le 27 mai dernier, le stade construit à Salvador a vu son toit sérieusement abîmé par la pluie.

“Ce sont six stades magnifiques. Ce n’est pas un projet, c’est la réalité, on est dans une bonne dynamique”, assure Ricardo Trade, président du comité d’organisation qui, dans la perspective du Mondial avec six enceintes construites aux deux tiers se dit “inquiet et confiant à la fois”.

Du côté de la Fifa, Jérôme Valcke a remis la pression. “Les six stades restant pour la Coupe du monde doivent être impérativement livrés en décembre prochain. Nous n’accepterons pas de délai supplémentaire”, a rappelé le secrétaire général de l’instance. “On ne peut pas se permettre de recevoir les stades aussi tard que nous les avons reçus pour la Coupe des Confédérations.”