Le Jamaïcain s’est imposé sur 200 m en 19.79; Jonathan Borlée 4e en 20.56

ATHLÉTISMEOSLO Si les dieux du ciel se sont finalement montrés cléments – la pluie s’est arrêtée de tomber au-dessus du stade Bislett en fin d’après-midi – ce jeudi soir à Oslo, était-ce pour mieux apprécier la pointe de vitesse d’Usain Bolt ? Près de deux heures après avoir effectué deux tours de chauffe au volant d’une Formule 1, le Jamaïcain a, en tout cas, fait apprécier une mécanique bien huilée sur 200 m.

D’humeur joyeuse, malgré sa récente défaite sur 100 m à Rome, l’amuseur public n°1 a ainsi confirmé sa suprématie dans le virage, à la sortie duquel il a appuyé sur le champignon pour s’en aller déposséder Frankie Fredericks de son record du stade pour 3 centièmes. En 19.79 (+1,7 m/s), le sextuple champion olympique établissait, et de loin (21 centièmes), la meilleure performance de la saison.

Certes, il a couru plus vite à 15 reprises dans sa carrière mais le phénomène du sprint n’en a pas moins signé sa deuxième meilleure rentrée sur 200 m. Une sacrée réponse à ceux qui le voyaient déjà sur le déclin et un bon présage avant de s’en retourner au pays, où il aura un billet sur 100 m pour les Mondiaux à aller conquérir....

“La température était vraiment glaciale. Mais j’ai donné le meilleur de moi-même et couru aussi vite que possible. C’est du bon boulot à ce stade de la saison”, a expliqué Usain Bolt.

Et Jonathan Borlée dans tout ça ? Au couloir 3, le Bruxellois a livré une prestation honorable, qui reflète sans aucun doute ses sensations du moment, prenant la quatrième place en 20.56, son meilleur chrono de la saison, à 25 centièmes de son record.

Un peu plus tôt,Kevin Borlée s’alignait sur 400m dont le premier départ fut faussé par un problème technique qui sauva de l’élimination le Saoudien Masrahi. Celui-ci s’imposera, ensuite, en 45.33, devant Ramon Miller (45.58) et Nigel Levine (45.63). Le vice-champion olympique Luguelin Santos, beaucoup moins saignant que d’habitude en fin de course, se contenta de la 4e place (45.64), juste devant... Kevin Borlée. Au couloir 6, le champion d’Europe 2010 a heureusement mieux terminé qu’il n’a commencé. Pas de quoi toutefois apporter à Kevin, pas encore descendu sous les 45.50 cette année après quatre courses et auteur hier de son plus mauvais chrono, la confiance qu’il était venu chercher...

Sur le 110m haies disputé en avant-programme, Adrien Deghelt (1er ex-aequo) a, lui, confirmé qu’il revenait progressivement en forme. Le Namurois a signé un chrono de 13.54 venté (+2,3 m/s) qui laisse penser qu’il sera rapidement prêt à signer le minimum de 13.50. Reste à trouver les bonnes conditions... Damien Broothaerts (4e) a, quant à lui, couru en 13.87. “Il faut que je trouve ce qui ne tourne pas rond pour l’instant”, a-t-il commenté.

Laurent Monbaillu