11 novembre 2011 Un appel arrive aux urgences de la police. Une mère de famille parle d’un drame qui vient de se produire dans un bois de Stoumont. Les secours retrouvent la voiture de Sandra K. La petite fille de 15 mois a été tuée par sa mère. Son frère est sérieusement blessé. Sa mère a tenté de l’immoler et de s’immoler.

14 novembre 2011 L’état du petit garçon est stationnaire. La policière est toujours plongée dans un coma artificiel. Le rapport d’autopsie concernant la petite fille permet de déterminer la cause du décès. L’artère fémorale du bébé a été sectionnée.

23 avril 2012 Sandra K. est entendue par le comité P.

5 juin 2012 Un collège d’experts, mandaté par le juge d’instruction, confirme les conclusions du premier collège, à savoir l’irresponsabilité pénale de l’inculpée et donc l’application de l’article 71.

Août 2012 La chambre du conseil de Verviers déclare que Sandra K. est irresponsable de ses actes. L’internement s’impose.

Septembre 2012 La commission de défense sociale interdit à Sandra K. d’être soignée dans un établissement proche de son domicile où une place était disponible. Elle était placée sur une liste d’attente pour intégrer un établissement montois.

6 décembre 2012 Sandra K. met fin à ses jours à la prison de Lantin.