The descendants. Une belle histoire un peu trop formatée

RÉSUMÉ. Ciel bleu, soleil abondant, plages de sable fin et nature luxuriante : pour le monde entier, Hawaï est le paradis. Comme si, pour ses habitants, les douleurs étaient moins intenses et les drames plus supportables. Le décor de rêve, Matt King ne le voit plus. Dans sa tête, tout est sombre. Sa femme ne sortira pas du coma, sa fille aînée, qu’il trouve ivre à l’école, lui apprend que son épouse le trompait, sa cadette fait des doigts d’honneur à tout le monde et sa famille veut vendre à prix d’or l’immense terrain vierge hérité de leurs ancêtres. Paradisiaque…

(((;;

NOTRE AVIS. Sept ans près l’extraordinaire Sideways et 9 ans après l’émouvant About Schmidt, Alexander Payne revient enfin au cinéma. Avec une belle idée de base : montrer que la vie n’est ni plus agréable ni moins belle dans des contrées de rêve. Ballotté par la vie, du genre plutôt passif, Matt King est dépassé par les événements. Il ne sait comment éduquer ses filles, comment dire aux amis que sa femme va mourir, comment réagir quand il apprend sa trahison. Ce sont ses enfants qui réagissent pour lui. Jusqu’à ce qu’il décide de trouver l’amant de sa femme. Pour lui permettre de dire au revoir à l’être aimé avant la fin. À partir de là, la petite famille se soude. Et chacun trouve enfin sa place. Le message est tolérant, positif, très bien sous tous rapports.

Mais on attendait mieux d’Alexander Payne que cet ouvrage assez lent, ennuyeux dans son début, souvent en quête d’une trop rare légèreté dans ses dialogues. Tout y est un peu trop doux, propret, formaté pour tout dire. On sent parfois le politiquement correct hollywoodien l’emporter sur l’authenticité. Y compris dans l’interprétation de George Clooney, pourtant bien mis en valeur par la jeune et prometteuse Shailene Woodley.

Au final, cette aventure sentimentale permet de passer un bon moment, voire d’écraser quelques petites larmes, sans hélas apporter l’inventivité et la profondeur qui nous avaient tant éblouis dans les précédents films d’Alexander Payne.

Patrick Laurent

The descendants

Comédie dramatique

Réalisé par Alexander Payne

Avec George Clooney, Shailene Woodley et Beau Bridges

Durée 1h50