NANTERRE Le tribunal correctionnel de Nanterre a rendu hier son jugement dans l'affaire de dopage dite Cofidis. Deux des dix prévenus, David Millar et Massimiliano Lelli, ont été relaxés car "il n'est pas établi que les infractions reprochées aient été commises sur le territoire national" (NdlR : en France). Un seul des huit autres prévenus, l'ancien soigneur polonais Boguslaw Madejak, a été condam- né à une peine de prison ferme.

David Millar (coureur) : relaxé.

Massimiliano Lelli (ex-coureur) : relaxé.

Boguslaw Madejak (ex-soigneur) : un an de prison dont neuf mois avec sursis.

Pierre Ben Yamin (pharmacien) : six mois de prison avec sursis, 3.000 € d'amende, 3.000 € de dommages et intérêts à l'ordre des pharmaciens.

Philippe Gaumont (ex-coureur) : six mois avec sursis.

Robert Sassone (ex-coureur) : six mois avec sursis.

Marek Rutkiewicz (coureur) : six mois avec sursis.

Daniel Majewski (ex-coureur) : six mois avec sursis.

Médéric Clain (coureur) : trois mois avec sursis.

Oleg Kozlitine (ex-directeur sportif) : trois mois avec sursis.

Les condamnés devront en outre verser solidairement 10.000 € à la Fédération française de cyclisme mais rien à la société et à l'équipe Cofidis qui ont été déboutées.

E. d.F.