COUILLET: Alexandre, Eputa, Rosa Chaveiro (74e De Juliis), Douai, Belhaj (46e Karakilic), Seferlis, Yurdakul, Chebaiki, Steens (85e Diarra), Camilleri, Rinaldi.

WALHAIN: Couchie, Zecchini, Tshiala, Bojovic, Deroos, Degreef, Coibion, Henry, Hochtenbach, Francis (41e Maffuci), Averna.

ARBITRE: M. Hutsebaut.

AVERTISSEMENTS: Francis, Yurdakul, Chebaiki, Tshiala, Douai.

EXCLUSIONS: 84e Zecchini (2 j.), 90e+1 Deroos (2 j.).

LES BUTS: 9e Bojovic (0-1), 49e Rinaldi (1-1), 50e Chebaiki (2-1).

CHARLEROI Alors qu'ils étaient en très mauvaise posture à la pause du match pour n'avoir absolument rien provoqué et, surtout, avoir concédé un but sur un coup franc directement transformé par Bojovic (le fils de Zoran qui retournera à Namur la saison prochaine) qui a contourné un mur défensif mal dressé (qui cacha la vue à l'impeccable Alexandre), les Couillettois ont mérité leur précieuse victoire dans la mesure où ils ont réagi et dominé leur sujet dans la deuxième partie de la rencontre. Rinaldi qui allait fournir une excellente deuxième mi-temps sollicita déjà Couchie mais les événements basculèrent peu après la reprise en l'espace d'une minute à peine. Il est vrai que les Hennuyers recommencèrent très fort avec un centre tranchant de Rinaldi que Yurdakul aurait dû exploiter, un mouvement rondement mené par Steens et Camilleri que Rinaldi ponctua et une autre action de Rinaldi que relaia Steens au profit de Chebaiki. Les Walhinois ne se remirent pas de ce double coup de massue. Au contraire, ils auraient concédé un troisième but si Coibion n'était intervenu brillamment devant Rinaldi et ensuite Steens. Rinaldi se heurta encore au même gardien brabançon et repoussa un coup franc de Camilleri tandis que, de l'autre côté, Alexandre assura le succès des siens: «Notre première mi-temps fut exécrable mais les joueurs ont compris mon message quand je les ai secoués au repos, analysa Casimir Jagiello. J'ai l'imprerssion qu'ils ont été littéralement paralysés par le but concédé rapidement... de leur faute mais ils ont fourni un très bon quatrième quart d'heure et auraient ensuite pu prendre leurs distances au marquoir. Dommage que le terrain de la Neuville qui est à peine entretenu soit dans un si mauvais état.» René Hidalgo préféra éviter la conférence d'après-match. On se demande d'ailleurs pourquoi l'entraîneur de Walhain se montra peu courtois alors qu'il n'y avait aucune raison, l'arbitrage de M. Hutsebaut ayant été irréprochable. Enfin, il faut relever que Chebaiki qui a fait le plein de cartes jaunes sera suspendu la semaine prochaine lors du déplacement de Couillet à Bocholt. A l'inverse, Delière sera de retour.

© Les Sports 2006