Parce que la Bourgogne ne se limite pas qu’aux vins

La Bourgogne fut jadis un duché très important dont le seigneur était l’égal du roi de France. Au XVe siècle, le dernier d'entre eux, Charles le Téméraire, possédait un vaste territoire comprenant la Belgique actuelle. 2013 est marqué par un événement majeur : après plusieurs années de travaux, le musée des Beaux-Arts de Dijon rouvre ses salles médiévales et Renaissance, rénovées et agrandies. L’occasion de voir les célèbres tombeaux des ducs de Bourgogne et les autres œuvres de cette fastueuse époque.

La région se prête à merveille à la pratique du vélo. C’est ici qu’est né voici quinze ans le concept de Voie verte qui a fleuri un peu partout depuis lors. En Bourgogne, elle serpente à travers les vignes et permet de découvrir le vignoble – on y revient toujours ! – en combinant plaisir et santé.

La Bourgogne possède le plus important réseau navigable de France avec plus de 1.000 km de canaux et de rivières. Disposant de 400 bateaux habitables en location, elle propose la seconde offre commerciale dans ce domaine et s’affirme comme une destination phare pour les amateurs de tourisme fluvial. Ici aussi, le visiteur en profitera pour découvrir, le temps d’une escale, un petit bistrot de campagne ou la cave d’un viticulteur, une abbaye romane ou un château Renaissance.

Le patrimoine bourguignon propose pas moins d’une trentaine de sites considérés comme incontournables : villes et villages, hauts lieux spirituels et châteaux, domaines archéologiques et paysages : Dijon, Beaune, Cluny, Vezelay… sont connus dans le monde entier.

Terre de vins, la Bourgogne fait aussi le bonheur des gastronomes par ses délicieuses spécialités : le célèbre Kir mais aussi le bœuf charolais, la volaille de Bresse, escargots, moutarde de Dijon, œufs en meurette, fromages, pain d’épices…

GDM