Steve Gustin et Nicolas Derhet, qui débarquent à Ethe, ont fait le choix de reculer de trois divisions

FOOTBALL > P2 LUX.ETHE Quand un club de P2 veut se montrer ambitieux, il n’y a pas énormément de possibilités. Il faut recruter des joueurs de qualité.

À ce jeu-là, le club d’Ethe a frappé un grand coup. Les deux premiers renforts arrivent tout droit de la division 3 ! Steve Gustin vient de Virton où il a même évolué en D2. Quant à Nicolas Derhet, il était titulaire indiscutable en D3 à Bertrix.

“Ce qui a dicté mon choix, c’est la proximité”, justifie l’ancien Bertrigeois qui habite à Virton. “Pour jouer tout près de chez moi, c’était soit la P1, soit la P2. J’avais donc Meix-devant-Virton et Ethe comme possibilités.”

Nicolas Derhet a assisté au match au terme duquel Ethe a basculé en P2. “J’aurais préféré évoluer en P1 mais, à Ethe, j’ai la certitude que l’équipe veut remonter de suite.”

Ethe fera évidemment partie des favoris pour le titre. “Quand on descend de P1, qu’on conserve quasiment tous ses joueurs et que l’on transfère Gustin et Derhet, on ne peut pas se cacher. L’objectif, c’est le titre. D’autant plus qu’avec la réforme des championnats, il n’y aura pas de tour final. C’est donc le titre et rien d’autre.”

Nicolas Derhet n’a jamais joué en P2 ni même en P1. Il va donc découvrir un autre monde. “Depuis que je joue en équipes de jeunes, j’ai traversé la Belgique en bus pour aller jouer au foot. Arrêter ces voyages, ce sera un gros soulagement. En P2, je vais certainement trouver quelque chose de différent. J’ai hâte d’y être. Franchement, je n’ai aucune appréhension, même si je me doute que je vais devoir m’adapter à la deuxième provinciale.”

D. M.