Le CDF du RAEC Monsse retrouve à l’étroit dansses modestes installations

Depuis le retour du club montois en D1, son centre de formation est en plein essor. Un recensement des joueurs sélectionnés dans les différentes équipes nationales suffit à s’en convaincre. Ils sont près de dix à avoir goûté à ce privilège cette saison. “Quatre en U15, un en U16, un en U17 et deux en U21 du Congo”, énumère Pierre-Paul Verstappen, le coordinateur général du centre. Les deux derniers sont Jeremy Mayelé, médian offensif de 17 ans, ainsi que Brian Londot, un gardien qui participera au stage d’avant-saison de l’équipe d’Enzo Scifo en qualité de quatrième gardien. Assurément des promesses, sur qui le staff de l’équipe première a déjà un œil.

Un autre garçon est promis au plus bel avenir. Il s’appelle Dorian Pugenger, a 18 ans et évolue au poste de médian défensif. “Il a fait le choix de rester avec nous malgré des contacts en D2-D3 qui auraient pu lui permettre de gagner un peu d’argent”, se targue notre guide, dont le travail porte ses fruits après quelques années difficiles. “La relégation de l’équipe première en D2 nous avait fait beaucoup de mal. Les plus jeunes étaient restés, mais nos meilleurs, dont Massimo Bruno, avaient préféré partir pour rester en D1. D’ici à un an ou deux, plusieurs joueurs frapperont concrètement à la porte de l’équipe première.”

Le club montois a également tiré un bénéfice certain de l’installation du foot élite en ses murs. Quant à l’internat, il affiche aujourd’hui complet. “Nous avons débuté avec cinq internes et pour la saison qui vient, nous pourrions en héberger 32 ! Nous sommes clairement à l’étroit, ce qui va nous bloquer. Et aucune piste concrète n’existe…”

Kevin Centorame