L’amie du quinquagénaire était interrogée hier soir

ENQUÊTEOUPEYE Les services de secours et la police de la Basse-Meuse ont été prévenus, hier matin vers 5 h 30. On leur signalait qu’une personne avait fait une lourde chute dans l’escalier d’un immeuble de la rue Sous-les-Haies à Vivegnis (commune d’Oupeye). Elle gisait inconsciente au rez-de-chaussée de la maison.

Rapidement sur place, les secours n’ont pu que constater le décès de la victime. Les policiers ont donc effectué les constats d’usage avant de procéder à l’interrogatoire de celle qui les avait prévenus.

D’après ses premières déclarations, elle aurait simplement passé la soirée de vendredi avec le quinquagénaire avant de rentrer chez elle à Vivegnis. Ils se seraient tranquillement mis au lit et endormis.

Vers 5 h du matin, la dame s’est éveillée. A ce moment, elle était toute seule. Elle a donc quitté le lit et s’est mise à la recherche de son ami. C’est en parcourant l’immeuble qu’elle a fini par le retrouver, en bas de l’escalier.

Le corps du quinquagénaire a été conduit à l’institut médico-légal de Liège. Une autopsie a été pratiquée dans la matinée. Elle a montré que le décès avait bien été occasionné par la chute.

Reste cependant à déterminer s’il s’agissait d’un simple accident domestique ou d’un acte volontaire. C’est à ces questions que les enquêteurs liégeois tentaient de répondre, hier soir, notamment en interrogeant à nouveau l’amie du quinquagénaire qui est, en principe, la dernière personne à l’avoir vu en vie.

Les résultats de ces interrogatoires devraient être connus ce dimanche. En attendant, le parquet de Liège a été prévenu de ces événements et l’affaire a été mise à l’instruction.

Ed. F.