Liviu Ciobotariuet George Becali, le président du Steaua, ont été entendus comme témoins et non comme suspects

Après avoir examiné le dossier 24/04 relatif à Luciano D’Onofrio et consorts, les magistrats de la chambre des mises en accusation ont recalé les exposés du juge Richard mais aussi trois auditions réalisées en Roumanie.

En effet, voulant en savoir plus sur le transfert de Liviu Ciobotariu, mais aussi sur les activités de son manager et le rôle joué par George Becali, le président du Steaua Bucarest, le juge Richard a envoyé une commission rogatoire écrite en Roumanie, demandant l’audition des trois hommes.

Le souci, c’est que les policiers roumains ont entendu les trois hommes en qualité de témoins alors qu’ils étaient en réalité suspects. Ils ont donc prêté serment, ce qu’un suspect ne doit pas faire. Ces auditions ont donc été frappées de nullité, ce qui, immanquablement, affaiblit quelque peu le dossier.

J.-M. C.