GILLY

Ils ont remplacé les anciens cours d’italien, qui n’attiraient plus autant

ÉDUCATION Ce n’est qu’une des initiatives mises en place par l’institut de la Visitation. Mais elle résonne particulièrement parmi la communauté maghrébine qui y voit souvent une preuve de l’intérêt que le personnel éducatif lui porte.

Depuis quelques mois, des cours d’arabe sont ainsi organisés dans l’établissement. Ils sont ouverts à tout élève inscrit au moins en troisième maternelle et rencontrent déjà un certain succès puisque près de 40 élèves les suivent.

“C’est un cours de langue et de culture arabe”, explique Vincent Avart, le directeur de l’établissement. Depuis le début des années 2000, l’école compte un nombre croissant d’élèves issus de familles d’origine maghrébine.

Le quartier des 4 Bras est fort métissé. Organiser un cours de langue arabe, c’était donc une manière aussi de mieux s’adapter à cette réalité sociologique.

“C’est une initiative en tout cas qui a plu beaucoup à la communauté maghrébine”, explique Khalid Lhiti, un père de famille qui a placé ses enfants dans l’établissement. “On a l’impression d’être mieux reconnus. Et c’est important pour nous de bénéficier de cette tolérance.”

M. At.

Les cours d’arabe sont ouverts à tous les enfants inscrits au moins en troisième maternelle. Le cours n’a aucune orientation religieuse.