Quatre lignes en étoile au départ de Liège coûteraient 400 millions

LIÈGE Remplacer les bus par des trams, tel est le souhait d'un groupe de Liégeois qui, hier soir, entendaient informer les conseillers communaux liégeois sur leur projet. Tous les bus ? Non, bien sûr, mais ceux qui, du centre-ville, roulent vers Herstal, Fléron, Seraing et Ans.

Quatre lignes sont donc imaginées, quatre lignes déjà mentionnées dans le rapport Transitec établi il y a quelques années. "En tout, il y en aurait pour une quarantaine de kilomètres", dit François Schreuer en parlant au nom de ce rassemblement pour le tram. "À 10 millions d'euros le kilomètres, cela reviendrait donc à quelque 400 millions, matériel roulant compris. Et tout pourrait devenir opérationnel en cinq ou six ans..."

Du côté de la SRWT, on ne semble pas très chaud. D'autant moins sans doute qu'un budget de 400 millions d'euros semble bien difficile à trouver. "Mais il faut faire des choix", dit encore François Schreuer, en rappelant que le projet de liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays est aussi estimé à 400 millions d'euros. Pour les défenseurs du projet, qui disent avoir déjà rassemblé plus de 2.300 signatures approuvant ce retour au tram en région liégeoise, la solution est toute trouvée : abandonner la liaison et consacrer le budget au tram...

Ed. F.