BRUXELLES Lors de l'annonce du mariage du roi Léopold III avec Lilian Baels, il fut précisé qu'elle était anoblie et porterait désormais le titre de princesse de Réthy, un titre qui n'existait pas jusque là.

Réthy est le nom français de Retie, une commune située dans le nord de la Campine anversoise. Léopold Ier y avait acheté, en 1853, un millier d'hectares constitués essentiellement de pinèdes et de bruyères. Le domaine fut considérablement agrandi au fil des ans. En 1950, juste avant le remembrement, il comptait plus de 4.000 hectares.

Avant la guerre, les princesses et reines de Belgique avait pris l'habitude de se faire appeler de Réthy quand elles voyageaient incognito.

© La Dernière Heure 2002