Les clichés retenus exposés à la Galerie du Beffroi

EXPOSITION NAMUR Territoire de la Mémoire depuis l’année dernière, la Ville de Namur s’est, à ce titre, engagée à résister aux dangers et à la propagation des idées d’extrême droite. Fort de cette conviction, l’Échevin de la Jeunesse, Tanguy Auspert, a souhaité que la Ville de Namur assure un travail de sensibilisation, auprès des jeunes en partenariat avec les écoles namuroises. Tel est l’objectif du projet “Devoir de Mémoire” qui a pour temps fort, la visite du Mémorial du Fort de Breendonk et du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire militaire de Belgique.

Cette année, 14 visites ont permis à 770 jeunes de l’ITN, de l’ITCA, Ste-Ursule, Notre-Dame, de l’Institut Roger Lazaron, de l’Ecole Hôtelière Provinciale et de l’IATA d’être sensibilisé au passage de Mémoire. Au total, depuis 2007, ce ne sont pas moins de 5500 jeunes qui ont découvert ces lieux de mémoire qui nous rappellent les atrocités commises durant la seconde guerre mondiale.

On ne ressort pas indemne d’une visite du Fort de Breendonk. Le passage par le couloir d’entrée, celui des chambrées, la salle de tortures provoquent des émotions fortes qui ne peuvent laisser indifférent. Tout le travail pédagogique consiste ensuite à rattacher ces émotions aux faits historiques pour ne pas rester bloqué au niveau de l’émotionnel.

“Afin de favoriser le questionnement, nous invitons les jeunes à participer à un concours photos pour qu’ils nous fassent part de leur ressenti. Cette approche se fait dans le respect de ce qui a été vécu et permet au jeune d’exprimer son ressenti face à la découverte des horreurs passées”, explique l’échevin.

Chaque école est invitée à réaliser un reportage d’une trentaine de photos, agrémentées d’un commentaire court, qui incite à une réflexion plus en profondeur. Un jury de professionnels sélectionne la classe lauréate qui aura la chance de voir son reportage exposé durant deux semaines. Vous pourrez donc découvrir à la Galerie du Beffroi du 16 au 28 mai 2012, les clichés retenus, réalisés par la 7e professionnelle de l’Institut Notre-Dame de Namur.

A.-F.So.

Tanguy Auspert a souhaité que la Ville de Namur assure un travail de sensibilisation. Somers