Pourtant mené

par deux fois, Walhain

n'a pas pu conserver

le point du match nul

WALHAIN «Cela ne fait pas l'ombre d'un pli: si nous avons perdu, c'est à cause de la jeunesse de l'équipe. On ne doit jamais perdre des plumes quand on marque trois buts en déplacement mais c'est ainsi et il faudra se faire à l'idée que, cette saison, Walhain va vivre un parcours difficile. Tout en espérant que les expériences comme celle à Leopoldsburg feront progresser vite le groupe. Ce résultat devrait, je l'espère, permettre à certains de se remettre directement en question.»

Le Wallonia de Romuald Averna est donc mal entré dans son championnat. Cette défaite est d'autant plus difficile à avaler que les Brabançons étaient parvenus, à force de courage, à redresser par deux fois la barre.

«Le ciel a failli nous tomber sur la tête à la reprise quand nous avons encaissé deux buts coup sur coup mais nous avons su réagir en égalisant tout aussi vite. Mais nous n'avons même pas eu le plaisir de savourer notre joie puisque sur la remise en jeu, ils ont repris l'avance. Nous n'avons pas baissé les bras et nous nous sommes lancés dans un rush infernal (il n'y avait plus que deux défenseurs derrière) qui fut payant. Mais une fois encore, nous encaissons un bête but dans les dernières minutes, ruinant tous nos efforts. A notre décharge, on précisera qu'à l'exception d'Olivier Nanni, toute la défense a changé par rapport à l'an dernier. Ici aussi, il faut un temps d'adaptation.»

Les Walhinois n'auront pas le temps de souffler puisqu'ils accueillent Bocholt dimanche prochain.

«Les Limbourgeois ont gagné et viendront donc avec le plein de confiance, ce qui ne sera pas notre cas. La saison, je le répète sera difficile mais j'ai confiance car le groupe recèle du talent. Si nous passons cet exercice, le club sera reparti pour plusieurs saisons de stabilité»

© Les Sports 2005