Le Wallonia ne marque toujours pas plus

WALHAIN Mathieu De Roos ne trouve peut-être pas souvent le chemin des filets mais quand il y parvient, c'est toujours à bon escient. Il avait marqué l'unique but à Bocholt il y a peu. Le Walhinois a récidivé dimanche dernier contre La Calamine, encore et toujours le seul goal de la partie.

«Si les trois points font du bien au moral, il faut malheureusement constater que nous n'avons pas gagné de manière brillante, tire Fabrice Degreef comme enseignement. En outre, si Charles (Couchie) ne nous sort pas deux ballons chauds en première période, nous ne serions pas aujourd'hui en train de savourer la victoire. Sur le plan de la combativité, c'est fort heureusement autre chose et dans ce domaine, l'apport de Sébastien Francis est un plus incontestable également. J'ignore s'il a plus d'aptitudes de buteur que ce que nous avions en magasin mais il est un exemple d'engagement pour les autres, sans compter que dans le trafic aérien aussi, il apporte beaucoup à l'équipe.»

Le plus important à présent pour Walhain et de revenir de l'Olympic avec au moins un point.

«Ce serait en effet la première fois que nous comptabiliserions quatre points en deux semaines. Maintenant, avec tous leurs joueurs de couleur, les Dogues ne seront pas faciles à manier. Sur papier, peu de gens nous donneront vainqueurs mais à Tirlemont, je rappelle que nous aurions pu l'emporter si nous avions concrétisé nos occasions. Au lieu de 3-0 pour eux, le marquoir aurait dû indiquer 6-4 pour nous. C'est dire si tous les matches méritent d'être joués et de ne pas être bâclés. Avec le point du match nul, nous serions déjà mieux. Moralement, c'est de cela qu'on a besoin actuellement. Engranger des points chaque semaine. Ce sera chaud jusqu'à la fin mais je pense qu'avec 30 unités, nous devrions être dans le bon. Cela revient à dire qu'il nous faut encore trois à quatre victoires.»

© Les Sports 2006